Défi 30-30: Autobiographie

17062010

Texte représentant le 11 juin.

À la pertinente demande de Patrice, je vais tenter ici de me présenter en joignant l’utile à l’agréable. En effet, comme je suis en retard dans le défi, cette présentation constituera mon propre roman sur moi-même, bref mon autobiographie.

Foncer dans le tas sans se poser de questions, telle serait peut-être la devise de Keven Girard, un adolescent plutôt sympathique, quoique bavard à ses heures, né au Lac-St-Jean dans la province de Québec. Sa grande gueule l’amena très tôt à vouloir imiter tout le monde, ce qui amenait l’hilarité générale de la famille et un visage plutôt froid de la mère qui en avait assez de l’endurer. Elle ne l’avouait pas, mais elle était fier de son fils (surtout quand la visite la complimentait, parce que sinon, c’était l’horreur)

Une machine à écrire plus tard, il écrivait une courte pièce de théâtre fortement inspirée (copiée) de la série culte Dans une galaxie près de chez vous, avec l’excellent Capitaine Patenaude qui trouve aujourd’hui ses aliments trop sucrés ou trop salés. Après de tels effronteries (et des poursuites judiciaires du Romano Fafare), il s’est dit qu’il serait mieux de créer ses propres trucs, d’où est né sa passion pour l’écriture.

Âgé aujourd’hui de 17 ans, il a toutes ses dents, quoiqu’ils sont pas mal croches. L’argent les mettra droites un jour, il en est certain. On dit qu’il a été publié chez Brèves Littéraires une fois (une revue) , mais c’est encore un mythe.

À nos jours, il perd 99% de son temps sur internet pendant qu’il pourrait écrire le chef d’oeuvre de votre vie! Que voulez-vous, il ne veut pas gober l’industrie littéraire au grand complet par son immense talent pour l’instant!

À prendre avec une pointe d’humour, je ne suis pas aussi imbu de moi-même dans la réalité! =P

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/autobiographie-keven.html




Défi 30-30: Scène ouverte 24 heures

17062010

Texte représentant le 10 juin.

Il joue régulièrement au théâtre, incarne divers personnages, ressent différentes émotions selon les différents projets. Il est habitué de voir le rideau s’ouvrir, de s’animer dans sa nouvelle peau, de voir le rideau se fermer et de décrocher.

Dans la vie de tous les jours, Martin Garboury est un homme timide et réservé, qui parle peu et qui ne s’exprime qu’en de rares occasions. Pourtant, dès que ses pas foulent une scène, qu’elle soit petite ou grande (ou même pas une vraie scène), il explose. Un homme créatif, un homme talentueux, au potentiel énorme, mais qui garde toujours les deux pieds sur terre.

Pourtant, par un concours de circonstances, Martin n’arrive plus à décrocher de ses personnages dans son quotidien. Il ne peut refuser les contrats qui s’offrent à lui, puisque c’est son gagne-pain, mais il n’arrive plus à être seulement lui-même. Il refait nouvelle peau à chaque projet théâtral et devient 24 heures sur 24 son personnage du moment. Tantôt il sera bucheron, intellectuel ou artiste, tantôt il sera bibliothécaire, homme de chantier ou même… une femme!

Est-ce parce qu’il n’avait pas de réelle personnalité avant que maintenant il a plusieurs?

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/scene-ouvert-24-heures.html




Défi 30-30: Un pied devant l’autre

17062010

Texte représentant le 9 juin.

Un triste diagnostic bouleverse la famille Dutreuil et détruit à jamais leurs espoirs d’avoir un enfant en bonne santé. Camille, la petite dernière âgée d’à peine six semaines, ne marchera jamais. C’est à la suite d’une radiographie au Centre de Santé le plus proche qu’ils ont découvert une malformation dans la jambe de la petite. La famille immédiate, soit les parents et leur entourage devront apprendre à élever un enfant handicapé.

Comment on se sent quand on a l’impression de ne pas avancer? Quels sont les sentiments qui nous submergent quand notre enfant n’est pas comme les autres, quand on veut le traiter comme ses pairs, mais qu’on y arrive pas. Et si jamais les parents n’y sentaient pas la force pour accomplir un tel acte? Et si jamais, et si jamais…

C’est Camille qui leur montrera son énorme courage et sa profonde détermination. Les inquiétudes des parents ne seront pas vains, puisque Camille apprendra que malgré son handicap, elle est une femme qui s’affiche, une femme qui n’a pas peur, une femme qui aime, une femme qui pour avancer, mettra tout de même un pied devant l’autre.

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/un-pied-devant-lautre-keven.html




Défi 30-30: Pige dans le Lac

13062010

Texte représentant le 8 juin.

Une simple partie de cartes dans une chaloupe voguant sur les eaux d’un lac perdu et un tueur fou qui s’écrit: «Pige dans le Lac!»

Il y allait pour la tranquillité, pour humer l’air frais d’une forêt dense et silencieuse. Un sympathique voisin, un peu trop affectueux, gâchait son besoin de solitude. Pourtant, ce vieux chalet de l’autre côté de la rive n’était-il pas abandonné? Au nombre de fois qu’il était venu en ce bois, jamais il n’avait vu cet homme débarqué chez lui sur une chaloupe douteuse.

Une simple partie de cartes, il voulait seulement jouer une simple partie de cartes. Caisse de bière à bord, il voulait la jouer sur les eaux, là où la tranquillité ne peut être égaler. Il aurait dû y penser, il aurait dû s’en douter.

Il sait à peine nager, on l’a tiré à dans le lac malgré lui. Mais c’est lorsqu’il touche quelque chose d’étrange flottant à la surface, un morceau de bras déchiqueté, qu’il comprendra que l’étranger n’est pas ici pour jouer avec les cartes: il est ici pour jouer avec lui!

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/pige-dans-le-lac-keven.html




Défi 30-30: La Malédiction Saguenéene

13062010

Texte représentant le 7 juin.

Paul Tremblay est un saguenéen pur laine. Il aime les tourtières avec des pétaques, boire du red champagne en fût ainsi qu’une grosse bière matin, midi, soir et peut-être même la nuit (en fait il a déjà pensé à se mettre un soluté de Boréal Blonde, mais y a renoncé quand il a vu le prix inutile de la machine).

Ça vie changea la journée où il rencontra une dame étrange de Montréal qui était de passage dans la région. En effet, lors de sa visite annuelle au Salon du Livre de Jonquière, pendant qu’il était occupé à contourner la file de Géronimo et d’India Desjardins, il croisa le regard de cette femme âgée aux cheveux gris teintés de mauve. Cette dame, outrée par le côté colon du Jonquièrois lui lança une malédiction. Ces «lah-lah» allaient devenir un handicap.

«Ben lah-lah, j’en reviens pas lah-lah qu’on m’aye donné lah-lah, une telle malédiction lah-lah!» s’exclame-t-il lorsqu’il prit conscience du drame.

Comment faire pour continuer à travailler s’il achale tout le monde dans le bois, à son travail? Comment faire pour se faire comprendre si les lah-lah revenait plus de cinq fois dans une phrase de cinq mots? La seule solution qui s’imposait: retrouver la dame aux cheveux mauves dans les méandres de la ville métropolitaine.

Mais un homme qui n’a vu que Saguenay dans sa vie se retrouvera perdu dans une ville qu’il nommera aussitôt: Montréal Bâtard Lah-Lah!

Disponible aussi ici:

http://kevengirard.unblog.fr/2010/06/13/defi-30-30-la-malediction-sagueneene/




Défi 30-30: L’enfant roi

6062010

La nouvelle se répand comme une traînée de poudre.

La Reine Jasmine De Grand Bourg est enceinte!

Son fidèle mari, le Roi François 1er décide de lui donner son nom avant même sa naissance et il attend avec impatience l’accouchement de sa femme. Il proclame à ses ministres que François Second sera l’unique et seul héritier, qu’il règnera comme son père aura toujours régner.

Lorsque le moment arrive enfin, que c’est la réjouissance parmi tous les habitants de la seigneurie, un coup d’état. Le roi est assassiné et sa femme meurt en donnant naissance à son fils. Le résultat effraie l’ensemble du royaume: ce nouveau poupon est désormais leur roi, même s’il ne sait pas encore parler.

Certes, on le remplace le temps qu’il apprend à marcher sur deux pattes, mais on verra rapidement que le gamin profite de son statut plus qu’il n’en faut. Déclenchera-t-il une guerre pour un simple jouet volé par un prince d’une autre seigneurie? Ou parce qu’il souhaite avoir un autre territoire en cadeau d’anniversaire pour ses dix ans?

François Second devra apprendre à régner… comme son père l’aurait voulu!

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/lenfant-roi-keven.html




Défi 30-30: Le vieux qui faisait de l’art

5062010

Dans une exposition d’art contemporain, tous les passants le trouvent insipide et affreusement cliché. Il est assis sur un banc de bois, devant un chevalet, entre trois murs blancs et un faux-miroir où les visiteurs peuvent le contempler à l’oeuvre. Ce qu’il peint, c’est des chiens insignifiants, des paysages pas du tout originaux et des hivers même pas froids. Des toiles bien faites, oui, mais du déjà vu.

Pour le comprendre, il faut remonter jusqu’à son enfance, où il tentait par tous les moyens de laisser court à sa créativité. Né d’une famille stricte, il n’avait d’autre choix que de se rendre utile, sans quoi il se voyait rejeté du cocon familial. Il dessinait en cachette, mais il n’arrivait qu’à illustrer d’ignobles gribouillis. Au fil des années, il devint vieux et sage, quoique pas plus artiste qu’il y a cinquante ans.

Si les passants ni comprennent rien, les gens du milieu applaudissent maintenant le vieux et c’est pourquoi ils est maintenant à l’exposition d’art contemporain la plus importante d’Europe. Si les visiteurs prenaient la peine de lire l’écriteau près du faux-miroir, ils y comprendraient peut-être quelque chose.

«René Beauchemin, l’artiste aveugle de naissance qui a réussit à faire vivre sa passion…»

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/le-vieux-qui-faisait-de-lart-keven.html




Défi 30-30: Hannah Chronism

3062010

Comme je n’aurai pas accès au web demain le 4 juin

La découverte par hasard d’un minuscule sablier par Hannah changera le cours de son histoire et la vôtre aussi.

Elle se retrouve dans le désert, perdue, devant une immense tour où se réunissent la confrérie des gardiens du temps. À l’arrivée d’Hannah parmi eux, c’est la consternation. Comment une fille aussi jeune pourra sauver le monde? Le destin a-t-il bien fait son choix? De toute façon, elle n’aura pas le choix, car elle est l’élue.

Sa mission? Garder le monde intact. Son ennemi? Le groupe terroriste qui a découvert la réplique du sablier et qui tente de changer l’histoire du monde en leur faveur.

Pour se faire, Hannah traversa plusieurs époques: de la découverte du feu jusqu’à la bombe nucléaire, passant par la crucifixion du Christ et l’invention de Windows par Bill Gates.

Une série de 12 tomes (qui seront transformés plus tard en format poche et ensuite qui verront leur suite édité sous le financement de l’auteur dans une nouvelle maison d’édition qui portera le nom Hannah Éditions) qui mêlent le rire, le drame, l’action, le suspense et le fantastique.

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/hannah-chronism-keven.html




Défi 30-30: J’aurais voulu être une artiste

3062010

Pour la plupart des parents, le choix vers la vie d’artiste fait par son enfant demeure une source de préoccupation inébranlable. Dans le cas des parents d’Émilie, c’est avec un air borné et méfiant qu’il aborde la décision de leur fille.

Elle rêve de jouer au cinéma, de devenir une grande star de la télé et d’être reconnue dans la rue. Elle a le talent, elle a la passion et surtout, elle a été acceptée à l’École Nationale de Théâtre à l’insu de ses parents. Mais voilà, le coût d’admission est élevé et elle aurait besoin d’aide pour réaliser son rêve. Elle n’a pas des années pour se financer, seulement quelques mois.

Avec l’aide de son petit copain qui croit en elle, ainsi que ses amis d’Art et Lettres, ce sera une course contre la montre pour convaincre les parents d’Émilie et leur faire réaliser que leur fille a le potentiel d’une grande vedette.

La vie d’artiste… facile dites-vous?

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/jaurais-voulu-etre-une-artiste-keven.html




Défi 30-30: L’Avenue des Quêteux

2062010

Vivre dans la rue est un fardeau, chaque jour, chaque minute, chaque seconde. Sentir le froid des hivers québécois contre sa mince peau d’un tissu troué, mendier jusqu’à se geler les doigts et récolter quelques pauvres écus pour finalement avaler un café imbuvable, voilà ce qu’ils vivent, chaque jour, chaque minute, chaque seconde.

L’avenue St-Georges dans une ville de ce monde ingras est surnommée par les hommes à la cravate «l’avenue des quêteux», car ils ne peuvent rejoindre leur bureau du douzième s’en croiser un de ses mendiants qui ne demande qu’à vivre. Les préjugés sont nombreux, tout y passe. On les traite de sales vermines, de pauvres fainéants et on y va de temps à autres de coups de pieds bien mérités. La justice n’existe pas sur l’avenue des quêteux.

Notre aventure est celle de Marc, un homme qui a tout perdu suite à son divorce et qui a élu domicile sur l’avenue St-Georges, entre deux bancs crasseux. Son parcours exemplaire pour remonter à la surface le fera réfléchir sur le monde d’aujourd’hui et sa moralité.

Et il vous fera réfléchir aussi…

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/lavenue-des-queteux-keven.html







decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE