Ça recommence, ça se termine.

14 08 2011

Bientôt la fin de l’été des étudiants. On refoulera dans une semaine les murs sinistres des établissements scolaires. Certains ont hâte de retrouver la stabilité que procurent les horaires fixes, d’autres pleurent devant les pluies diluviennes, comme bourrés de nostalgie. Il y a quelque chose qui se termine, une autre qui recommence.

Samedi prochain, ce sera la dernière de La Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Quelle belle aventure, avec des humains profondément ancrés dans leur humanité, côtoyant ce blogueur chialeux à ces souhaits, mais qui au fond de lui-même mouillera de larmes les paupières de la fin. Quelque chose se termine, c’est dommage. On espère retrouver l’émotion l’an prochain.

La paresse est un vice qui délaisse les bonnes habitudes. Ce blogue-ci en a mangé une raclée. Bientôt, il reviendra tranquillement. Le temps s’égoutte, dis-je s’écoulent comme des rivières. Entre le travail et la passion, il ne reste plus de temps pour pitonner. Bientôt je ne m’essoufflerai plus. Quelque chose recommence.

Les oeuvres cinématographiques et spectacles DVD prendront de l’aile. Les Starbuck, Sens de l’Humour, J’ai tué ma mère, Grandes Gueules, Fred Pellerin, Sylvain Larocque, Amours Imaginaires, X-Men, Harry Potter passeront au cash. Yanik Comeau verra aussi ses enfants jugés. Et particulièrement cette année, des états d’âmes, des dix-courts, pas très longs, qui feront tant de bien à s’évacuer. Quelque chose commence.

C’est comme une roue. Routinière en ti-péchés, péché d’être routinière, mais incontournable.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE