Enfin, voici un billet!

11 03 2011

Salut à tous et à toutes!

On se demande surement si je suis mort. La réponse est …

*roulement de tambour*

Non!

C’est tu pas beau cette mise en scène là. Vous y avez presque cru. Rassurez-vous, je respire encore, je vais encore aux toilettes et je fais toujours des pas dans de la neige parfois épaisse, parfois aussi sale que de la gadoue sucrée au Couche-Tard.

Ceci dit, vous vous demandez ce qui se passe avec moi, j’en suis sur. Et bien voilà. J’écris! Oui, oui je vous le dis. J’écris! Sauf que ce n’est pas sur ce blogue-ci. Je travaille encore à essayer de produire quelque chose qui va ressembler à de quoi. C’est pas clair pour l’instant, mais ça le sera un jour. Mon ordinateur sert donc à patenter une histoire disjonctée impliquant un personnage douteux et irrévérencieux. Je me fais bien du fun en tout cas.

J’ai aussi passé un agréable cinq jours au Salon du Livre de l’Outaouais en compagnie de Jonathan Reynolds et Yanik Comeau. Je remercie d’ailleurs ce dernier de m’avoir héberger quelques temps la semaine suivante. J’ai pu terminer avec lui une nouvelle noire que j’ai soumise à Alibis. J’ai aussi commencé un autre projet, que je suis en train de continuer (c’est le même que dans le précédent paragraphe)

J’ai aussi eu un samedi soir douteux où j’ai fêté avec Pierre H. Charron et sa femme Chantale, Claude Bolduc et Jonathan. Très belle soirée où la placoterie était au rendez-vous. Que de passionnés messieurs et mesmzelles! 

J’ai eu le bonheur aussi de rencontrer Sylvie Gaydos, auteure de «Impasse», une personne totalement stimulante et pleine de vie avec qui j’ai aimé discuter! Excuse-moi si j’ai envahi ton kiosque Sylvie, t’étais vraiment l’fun à jaser. Maintenant je vais pouvoir chanter: «Quand je t’ai vu, la première fois Sylvie, c’est à Gatineau, dans le cadre du S.L.O!»

J’ai fais un détour par JCL pour reparler à Mélanie St-Germain, auteure de «La cicatrice du bonheur». Elle est tellement inspirante que je ne pouvais passer à côté d’elle sans lui parler. J’ai eu le plaisir aussi de parler avec India Desjardins, une chic fille qu’on oublie pas de par son énergie. 

Voilà! Maintenant je vous ai préparé deux billets qui seront en ligne bientôt:

13 mars: Critique de la novella de Pierre H.Charron, L’Incident.

15 mars: Commentaires sur le spectacle de Bruno Coppens, Ma déclaration d’humour.

À plus! 


Actions

Informations



5 réponses à “Enfin, voici un billet!”

  1. 12 03 2011
    Isabelle Lauzon (08:18:33) :

    Hé! Contente d’avoir de tes nouvelles Keven! Ça bouillonne par chez vous à ce que je vois. Oui, Chantal et Pierre m’ont raconté votre super soirée… (vois-tu la bave me couler à la commissure des lèvres, là?) J’ai juste un mot à dire : CHANCEUX!!! Hihi! Bonne chance dans tes projets! :D

  2. 12 03 2011
    Gen (10:26:18) :

    Coudonc! Je commençais à me demander si les Six Brumes t’avaient offert en sacrifice à un de leurs divinités louches! ;)

    Ouin, tu me donnes le goût en maudit de me joindre bientôt à la tournée des salons! Allez, on se voit à celui qui… celui qui suivra août! lol!

  3. 14 03 2011
    Sylvie (09:53:10) :

    LOLOL
    La prochaine fois que je te vois, tu vas devoir me la chanter de vive voix, cette chanson !!
    J’ai bien aimé te rencontrer en personne, Kevin. Ta passion est belle à voir et elle trace la route devant toi, c’est évident.
    À bientôt.

  4. 15 03 2011
    kevengirard (11:27:47) :

    @Isa: Mets-en que j’ai de la chance! Je me rends tellement compte que le monde littéraire est plaisant et que les gens y sont chaleureux! Vous inclue ma gang de blogueurs passionnés! Merci pour les projets, je vais y arriver! On devrait se croiser le samedi au Boréal.

    @Gen: On sait pas ce que Jonathan peut me demander. Le sacrifice et l’abstinence s’en viennent, j’en suis certain! :P J’ai ben hâte de te voir en salon. C’est tellement trippant et stimulant! T’es mieux de venir au Saguenay! Sinon ben… j’appelle Jonathan! Il va t’obliger à écarteler un de tes livres en priant! hihihihi

  5. 15 03 2011
    kevengirard (22:53:25) :

    @Sylvie: Pas de problèmes! Je te chanterai la chanson! Merci pour les beaux mots, sauf que là c’était moi qui te complimentais! Celui qui le dit celui qui l’est! À bientôt!

Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE