Une musique inquiétante – Théâtre du Rideau Vert

29 01 2011

Une musique inquiétante - Théâtre du Rideau Vert dans Critiques - Théâtre Tour_Musique 

Le Théâtre du Rideau Vert présente

Une Musique Inquiétante

La Salle François-Brassard du Cegep de Jonquière recevait le 25 janvier dernier le Rideau Vert avec la pièce Une Musique Inquiétante. Le texte original de Jon Marans, traduit par Maryse Warda, m’a charmé et touché.

C’est dans une salle réduite et pas tout à fait pleine que s’est produit sur scène les interprètes Jean Marchand et Émile Proulx-Cloutier. Dans un décor fabuleux, les notes de piano se sont mises à jouer. Lorsque le personnage de Mashkan s’est tapé sur les doigts, le spectacle était lancé. On rencontre des personnages forts, parfaitement joués et qui, à mon avis, savent faire rire et émouvoir.

D’ailleurs, voilà un thème présent tout au long du une-heure-cinquante-avec-entracte. Le mélange de joie et de tristesse, que la mise en scène de Martin Faucher sait très bien traduire, perce l’âme et nous renvoie à notre propre conscience. Les sourires en coin laissent parfois la place à une profonde réflexion, baignant le tout dans une culture différente, mais qui se rapprochent tellement de nos préoccupations. Âmes égratignées, les larmes viendront assurément.

On nous laisse aucun temps mort. Les silences sont lourds et on s’y plait. L’ambiance terne est d’une profondeur que seuls les plus bourrus ne sauront apprécier.

Ce qui m’a ébahi, c’est ce jeu teinté de musique. Non seulement cet art fait parti intégrante du spectacle, mais on peut y entendre les comédiens glisser leur doigt sur ce piano, acteur à part entière puisqu’il est porteur d’émotions. Cette amalgame de sons et de mots est ce qui m’a le plus plu. On joue tout en jouant. Impressionnant et formidable.

Je ne saurais passer sous silence le propos de la pièce. Deux histoires particulières, en lien avec des personnages touchants, ne peut que se rendre droit au coeur. On a là selon moi un excellent choix artistique. C’est un scénario gagnant d’avance qui nous attend avec le texte de Marans.

Bref, l’expérience a été fructueuse et l’oubli de cette pièce ne se fera pas de sitôt dans mon âme sensible. Une musique à répéter, à entendre à nouveau, encore et encore.

Une musique inquiétante du Théâtre du Rideau Vert est en tournée partout au Québec jusqu’au 27 février. Quêtez-vous une place dans votre ville. Infos: http://www.rideauvert.qc.ca/


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE