L’Assemblée des Femmes – Théâtre des 100 masques

3 08 2010

LE THÉÂTRE DES 100 MASQUES présente

assemblefemmes23print.jpg

L’Assemblée des Femmes, d’Aristophane

Il fallait du culot pour proposer en théâtre d’été un texte datant de 300 ans avant Jésus-Christ. Il fallait du talent aussi pour rendre la pièce intéressante, malgré qu’elle soit du répertoire de la Grèce Antique. Et bien, après que j’ai absorbé le spectacle, le verdict était tombé. Voici là l’une des meilleures pièces que j’aie vues!

L’histoire est simple comme bonjour. Une armée de femmes décide de s’emparer du pouvoir de la cité. Pour y arriver, elles priveront leur mari de ce qu’ils ont le plus de besoin: le plaisir charnel d’un corps féminin. Ainsi, à travers une folle entreprise, elles voleront les habits de leur mari, prendront leur apparence et iront voter des décisions en leur faveur.

La mise en scène de Dario Larouche est impeccable. Tellement que mes mains s’en ressentent encore tellement j’ai applaudi et acclamé en fin de représentation. Pour être le premier à me lever et faire une ovation (ce qui est très rare dans mon cas puisque je ne me lève pas par tradition, mais seulement lorsque j’apprécie réellement), il fallait que le spectacle soit d’une qualité impeccable.

Rapidement, les éléments suivants m’ont frappés: tout d’abord, c’est l’harmonie, l’ensemble décapant qui donne une couleur affreusement délicieuse. Ensuite, ce fut le contraire, cette couleur particulière à chaque personnage, qui lorsqu’on remarque bien, amène à l’harmonie un arc-en-ciel parfait! Et pour cet ensemble merveilleux, on ne peut que parler du jeu des actrices qui était à son comble, c’est-à-dire sans faille. Aussi, ces innovations de mise en scènes ici et là, notamment les longs pénis en peluche démontrant leur dominance sur l’homme et l’apparition sonore de quelques hits d’aujourd’hui.

Sérieusement, malgré que le texte soit linéaire, ce qui épate ici demeure la mise en scène, qui à mon humble avis, vaut vraiment le détour. C’est éclaté, c’est époustouflant, c’est nouveau et rafraichissant.

Le Théâtre des 100 masques, théâtre régional au Saguenay, a malheureusement terminé ses représentations de la production estivale L’Assemblée des Femmes. On félicite ici le chef d’oeuvre et encourage la population à retourner voir une production de cette organisation.

Texte: Aristophane
Mise en scène: Dario Larouche
Comédiennes: Erika BRISSON, Émilie G.-GAGNON, Marie-Ève GRAVEL, Marie-Noëlle LAPOINTE,
Mélanie POTVIN, Marilyne RENAUD, Valérie TREMBLAY

Dans la même veine de critiques. À venir cet été:

+Québec Issime, De Céline Dion à La Bolduc (2010)
+Une maison face au nord, Théâtre La Rubrique
+Le Conte Bancaire de Piedestal, Théâtre du Faux-Coffre


Actions

Informations



Une réponse à “L’Assemblée des Femmes – Théâtre des 100 masques”

  1. 3 08 2010
    Gen (18:29:47) :

    lololol! J’ai toujours adoré cette pièce. Elle n’est tendre ni avec les femmes (qui y sont très stéréotypées), ni avec les hommes (qui passent pour des gros bébés prêts à tout pour avoir du sexe). Avec une bonne mise en scène, c’est du bonbon! :)

Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE