• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 juin 2010

Défi 30-30: Pige dans le Lac

13062010

Texte représentant le 8 juin.

Une simple partie de cartes dans une chaloupe voguant sur les eaux d’un lac perdu et un tueur fou qui s’écrit: «Pige dans le Lac!»

Il y allait pour la tranquillité, pour humer l’air frais d’une forêt dense et silencieuse. Un sympathique voisin, un peu trop affectueux, gâchait son besoin de solitude. Pourtant, ce vieux chalet de l’autre côté de la rive n’était-il pas abandonné? Au nombre de fois qu’il était venu en ce bois, jamais il n’avait vu cet homme débarqué chez lui sur une chaloupe douteuse.

Une simple partie de cartes, il voulait seulement jouer une simple partie de cartes. Caisse de bière à bord, il voulait la jouer sur les eaux, là où la tranquillité ne peut être égaler. Il aurait dû y penser, il aurait dû s’en douter.

Il sait à peine nager, on l’a tiré à dans le lac malgré lui. Mais c’est lorsqu’il touche quelque chose d’étrange flottant à la surface, un morceau de bras déchiqueté, qu’il comprendra que l’étranger n’est pas ici pour jouer avec les cartes: il est ici pour jouer avec lui!

Disponible aussi ici:

http://defi30-30.blogspot.com/2010/06/pige-dans-le-lac-keven.html




Défi 30-30: La Malédiction Saguenéene

13062010

Texte représentant le 7 juin.

Paul Tremblay est un saguenéen pur laine. Il aime les tourtières avec des pétaques, boire du red champagne en fût ainsi qu’une grosse bière matin, midi, soir et peut-être même la nuit (en fait il a déjà pensé à se mettre un soluté de Boréal Blonde, mais y a renoncé quand il a vu le prix inutile de la machine).

Ça vie changea la journée où il rencontra une dame étrange de Montréal qui était de passage dans la région. En effet, lors de sa visite annuelle au Salon du Livre de Jonquière, pendant qu’il était occupé à contourner la file de Géronimo et d’India Desjardins, il croisa le regard de cette femme âgée aux cheveux gris teintés de mauve. Cette dame, outrée par le côté colon du Jonquièrois lui lança une malédiction. Ces «lah-lah» allaient devenir un handicap.

«Ben lah-lah, j’en reviens pas lah-lah qu’on m’aye donné lah-lah, une telle malédiction lah-lah!» s’exclame-t-il lorsqu’il prit conscience du drame.

Comment faire pour continuer à travailler s’il achale tout le monde dans le bois, à son travail? Comment faire pour se faire comprendre si les lah-lah revenait plus de cinq fois dans une phrase de cinq mots? La seule solution qui s’imposait: retrouver la dame aux cheveux mauves dans les méandres de la ville métropolitaine.

Mais un homme qui n’a vu que Saguenay dans sa vie se retrouvera perdu dans une ville qu’il nommera aussitôt: Montréal Bâtard Lah-Lah!

Disponible aussi ici:

http://kevengirard.unblog.fr/2010/06/13/defi-30-30-la-malediction-sagueneene/







decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE