• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 20 mai 2010

Vous écrivez de la nouvelle? Quelques rappels!

20052010

Voici quelques appels à texte dont les dates de tombée sont iminentes.  À vos plumes!

Le Fanzine Katapulpe recherche des nouvelles entre 1 et 4 pages sur le thème ÉCOLE.  Vous avez jusqu’au 30 mai 2010 pour soumettre votre texte à fanzine@katapulpe.com.

Le Fanzine Clair/Obscur recherche des nouvelles sur le thème LYCANTHROPIE. Vous avez jusqu’à la fin mai pour soumettre votre texte à francoisbernard@poetic.com

La Revue Littéraire Zinc recherche des nouvelles entre 3 et 10 pages sur le thème LA MODE.  Vous avez jusqu’au 30 mai 2010 pour soumettre votre texte à revuezinc@gmail.com  

La Revue Littéraire XYZ recherche des nouvelles de 2500 mots maximum sur le thème FENÊTRES. Vous avez jusqu’au 1er juin 2010 pour soumettre votre texte. Détails sur le site de la revue (vous avez besoin du coupon de participation à l’intérieur de la revue)

La Revue Littéraire Virages recherche des nouvelles de 4000 mots maximum sur le thème LE RÊVE. Vous avez jusqu’au 1er juin 2010 pour soumettre votre texte à a.resch@sympatico.ca

N’oubliez pas de tenter votre chance en tout temps pour une de ses trois revues, dont le protocole de soumission se retrouve sur leur site internet respectif.

Solaris (Fantastique, Fantasy et Sc-Fiction)

Brins d’Éternité (Fantastique, Fantasy et Sc-Fiction)

Alibis (Polar, Noir et Mystère)




Les Princes de Santerre (1) Premier Mal – Luc St-Hilaire

20052010

Les Princes de Santerre (1) Premier Mal - Luc St-Hilaire dans Critiques - Roman AAA

LES PRINCES DE SANTERRE (1)

PREMIER MAL

(LUC ST-HILAIRE)

ROMAN – DE MORTAGNE – 349 PAGES – 22.95$

Deux frères que tout unit, car ils sont jumeaux et Marqués-du-destin par Vorgrar, le plus puissant des six membres de la Race Ancestrale, Deux frères que tout oppose, car l’un élevé par son père, le Grand Seigneur Alisan, et l’autre par sa mère, originaire du Pays se Santerre. C’est en eux que se précisent les deux Pensées, celles qu’on nomme le Bien et le Mal. Ils deviendront des adversaires, qui s’aiment autant qu’ils se haïssent. De l’issue de leur affrontement dépendra l’avenir de tous les peuples du Monde d’Ici. 

Tome 1 : Premier Mal 

Tandis que Vorgrar tourne le dos à ses froeurs, les énénements se précipitent à Saur-Almeth, la flamboyante cité Alisane. Le Grand Seigneur Mithris Sauragon découvre que son épouse s’est enfuie en emmenant un de ses fils en Pays de Santerre. Une poursuite sans pitié s’engage tandis que le second fils reste auprès de son père, convoitant son pouvoir, première étape qu’il doit franchir afin de dominer le Monde d’Ici. Inexorablement, les Races Anciennes, les Races Premières et Moyen Peuple seront entraînés dans le Premier Mal.

Ma critique va être moins longue que le résumé.  Parce que je vais être franc, j’ai pas réussi à le finir, mes paupières fermaient toutes seules (c’est tanant des paupières des fois non?). 

J’avais acheté le livre parce que j’avais aimé la couverture et le ti-peu de résumé. Buz! Mauvais jugement… J’aurais dû lire les trois premières pages pour savoir que j’allais reposer le livre sur ma tablette sans jamais y refourrer le nez.  Le problème avec le roman de St-Hilaire? Un style désolant, une écriture que je trouve peu soignée, des longueurs étouffantes.  Et quand j’ai rencontré l’auteur au Salon, je lui ai posé une question bien simple, qu’il a eu l’air de trouver conne en me regardant de bas en haut: Votre écriture comporte-t-elle un vocabulaire simple? En passant Monsieur St-Hilaire, c’est pas stupide comme question, je me demandais juste si j’étais dans votre public cible.  Pas besoin de me répondre à la défensive que vous faites des recherches pour trouver vos mots.  Même l’auteur de Caillou fait ça! (Et même Anne Robillard…) 

Je donne une chance à l’auteur en lui promettant de retenter le coup avec un autre de ses romans.  Je vais alors pouvoir juger correctement.  En ce qui concerne Les Princes de Santerre, c’est une série que j’aurais voulu aimé, mais dont j’ai décroché et dont je n’ai aucunement le goût de retenter l’expérience pour voir si ça va s’améliorer parce que il y a trop de livres à lire pour que je m’y attarde.

Finalement, ma critique était plus longue que le résumé! On a toute que des surprises dans la vie.

 Ma note: 2/10 pour l’effort!

 







decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE