Toi et Moi, it’s complicated – Dominic Bellavance

6 04 2010

Toi et Moi, it's complicated - Dominic Bellavance dans Critiques - Roman court 30_165x270

TOI ET MOI, ITS COMPLICATED

(DOMINIC BELLAVANCE)

ROMAN COURT – COUPS DE TÊTE – 126 PAGES – 14.95$

La relation de Daniel avec Véronique est sur le point d’éclater. Véronique est jalouse et Daniel ne sait pas comment lui annoncer qu’«il casse». Anne-Sophie fait des photos dans un party d’étudiants en deuxième année de design, party où Daniel était tellement saoul qu’il se souvient à peine avoir frenché avec Vickie, la grande chum de Sara qui elle, est amoureuse de Steeve, qui lui, a eu une aventure avec Anne-Sophie pendant le même party, Anne-Sophie, qui elle… Oui, c’est compliqué, Toi et moi, it’s complicated… Comme la vie des jeunes dans ce monde de Iphone et de Facebook forcenés, où tout se trame. Une réputation, en cette ère d’information rapide, ça se tue à la vitesse d’un simple enter…

Si on a pour thème ici l’attachement essentiel de certains d’entre nous face aux réseaux sociaux, ce roman rend tout simplement accroc.  Impossible de le lâcher.  Ça se lit d’un seul bout, sans trop de concentration, sans avoir besoin d’y penser,  en se laissant aller dans cette engrenage machiavélique.  Si vous sortez indemme, bravo! Parce que pour la plupart des lecteurs du présent livre de Dominic Bellavance, votre prochaine connexion sur Facebook vous paraîtra étrange.

On parle d’une réussite totale et nouveau genre ici. Un roman sur Facebook, vous imaginez?  Totalement dans notre ère! En fait, le seul défaut à mon avis, s’avère qu’il soit seulement trop court, et qu’on en veuille plus.  Parce la trame de fond est géniale.  J’ai senti tout le long la pittoresque désillusion du personnage principal, attachant et bien vivant.    L’atmosphère est réussi et l’auteur a le don de bien nous faire visualiser ses scènes.  

Autre point important, le scénario, qui est un tantinet complexe, nous est parfaitement illustré et simplifié.  On embarque dans le jeu.  On est voyeur face aux relations compliqués de Daniel, on s’attend à rien de moins que de la complication et on aime ça. On pense deviner la fin, mais on se trompe et j’aime me tromper quand je lis. Aussi, Facebook qui devient le médium dangereux, mais vital pour le personnage, est troublant.  Finalement, la mise en page est tout à fait appropriée et elle facilite la compréhension des dialogues et du clavardage.  

Premier du genre, espérons que ce ne soit pas le dernier.  J’ai aimé ce voyage dans les mots de Bellavance, des mots à la fine pointe de la technologie.

Ma note: 10/10   

Liens:

+ Blogue de Dominic Bellavance

+ Page Facebook du livre


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE