• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 mars 2010

Le Marathon Intercollégial D’Écriture (1/3)

8032010

Le vendredi et samedi 5-6 mars dernier, j’ai vécu 24h de création littéraire. Vingt-quatre heure entrecoupée de pauses, d’ateliers, d’étirements et de buvage de cafés. Parce que j’en ai bu du café. Parce que j’en ai pissé du café…

Je vais faire ça simple, je vais y aller avec le déroulement du vingt-quatre heure, suivi de mes commentaires sur les ateliers et évènements.

12h45: Inscription
Remise d’un beau T-Shirt à l’effigie du Marathon, couleur vert. Très beau.

13h15: Accueil
Présentation de la salle des tortures. Cafétéria avec table carrée et siège pas très confortables, une chance que j’ai une oreiller. Une belle plante au milieu des tables. Je me place avec Jonquière et Chicoutimi. La belle gang de bleuets arrachent la face à Jeanette dans le dépliant et le dépose dans la plante. Notre mentor est prête à débuter l’aventure.

13h30: Ouverture du Marathon dans les quatres collèges.
On voit en direct Jeanette Bertrand dans un écran. Elle est à Montréal, moi à La Pocatière. Elle fait un discourt un peu rigolo, mais c’est pas son propos qui est drôle, c’est un peu elle. Elle nous encourage, c’est apprécié, elle est bien sympathique.

13h45: Atelier de présentation
Premier texte écrit du marathon. Atelier: écrire la première page de sa biographie en empruntant une première phrase d’un livre célèbre. Choix de la phrase: «C’est d’abord une phrase qui m’a traversé la tête: «La mort est un processus rectiligne» »

14h30: Éric Gauthier – Le roman
Atelier le plus utile du marathon selon moi, car c’est le seul auteur qui nous a fait écrire dans l’optique de nous voir nous améliorer et nous faire découvrir les rouages de l’écriture d’un roman. En premier lieu, il nous a fait écrire une mise en situation avec un personnage contraire à nous. Très bénéfique pour moi, j’ai développé un personnage que je voyais très bien de mes propres yeux. Ensuite, il nous a fait part du truc qu’il utilise pour mettre en mots les ambiances et les décors. Il nous a fait écrire un texte sur un centre d’achat hanté par un fantôme de marin. Je le dis, c’est l’auteur qui m’a le plus aidé cette fin de semaine. Il m’a fait voir une vue différente face au roman et c’est parfait. Je suis aller le rencontrer, j’ai fait signé Une Fêlure Au Flanc Du Monde et je lui ai dis: «On se revoit au prochain Boréal!». J’ai même gagné plus tard dans le marathon son livre Feu Blanc, Contes de la lune. YEssssss!

16h05: Pause
Enfin!

16h15: Explication des règlements du Concours Littéraire

16h30: Concours Littéraire Première Partie
Voici donc que prend un bon 20 minutes pour réfléchir à mon idée. Le thème était Rupture en 250 mots, donné par Mme Bertrand, qui est toujours de bonne humeur dans le pot à fleur. Me voilà donc avec une idée farfelu, une micro-nouvelle à punch. Je commence mon premier jet, arrive au trois quart, ça sonne mal. C’est un peu ca-canne et très mauvais le texte. J’ai un problème de narrateur et de point de vue.

17h30: Souper
Très bon, mais j’ai toujours ce problème de narrateur qui me trotte à l’esprit. Je pense sérieusement à l’écrire au JE pour régler le problème.

18h20: Concours Littéraire Deuxième Partie
Je continue mon texte et me rend compte que mon punch final est masculin et que mon personnage principal est féminin. Du coup, ça règle ma question de narrateur. J’affine le texte, enrichi le vocabulaire, les tournures de phrases et je suis assez satisfait! Je recopier le tout et donne mon texte à la responsable.

19h20: Pause
Content!

19h30: Mathieu Lippé – Le conte
Euhhhh, j’ai pas vu de conte, mais des performances oratoires. WoW Révélation du Marathon. Ce poète sait créer de l’ambiance dans un groupe, vraiment. Il joue avec les mots comme avec de vulgaires jouets, il s’approprie les sons, les adaptent, les tournent. Il est magique. Je pourrais vous le vanter pendant des heures comment ce cracké des mots est un passionné hors norme. Je vous le laisse découvrir: http://fonds.tv5.ca/canaux/la-vie-en-slam/videos/lippe

Pour cet atelier, il nous a donné trois minutes pour écrire une moitié de slam, je l’ai complété dans les minutes plus tard. Très impressionnant l’écriture automatique, il en sort de belles phrases

LA SUITE PLUS TARD…







decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE