Jouliks – Marie-Christine Lê-Huu

26 02 2010

Jouliks - Marie-Christine Lê-Huu dans Critiques - Théâtre Jouliks2JOULIKS

(MARIE-CHRISTINE LÊ-HUU)

LANSMAN – THÉÂTRE – 59 PAGES – 14.95$

Les vieux, il y a sept ans qu’ils ne sont pas venus dans cette maison, au milieu de nulle part, où vit leur fille Véra.  Sept ans durant lesquels Véra et Zak se sont dévastés d’un amour fou, tourmenté et ardent.  Un amour qu’elle, la Mé, ne peut comprendre et dont, en tout cas, elle n’a jamais rêvé pour sa fille.  Mais voilà, ils sont là, réunis, après sept ans de silence.  Et quand les mots sortent, on sent tout de suite venir la catastrophe.  Témoin privilégié de leur difficulté à s’aimer, la Petite pose sur eux un regard à la fois lucidre et tendre ; un regard d’amour vrai qu’elle souhaiterait capable de les protéger tous.

La critique sociale est réussie.  Je suis sorti de cette lecture avec une remise en question des valeurs de notre société.  Le matéralisme et l’attachement à la quête de luxure et de la richesse peut-il n’être qu’artificiel? Bien sûr, on le pense tous, mais si je vous offre quinze millions, diriez-vous non par principes?  C’est ce thème qui est principalement proposé dans cette pièce.

L’auteure a ici un don, celui de faire parler ses personnages plus jeunes tels qu’ils le sont dans la vraie vie.  Pour sur, son expérience de commédienne pour enfant, notamment dans Cornemuse et Toc-Toc-Toc l »a sûrement aidé.  De plus, non seulement elle rend les discours de La Petite réelle mais aussi celle de la Mé et du Papé. 

Il y a là une atmosphère lourde et une chute tout simplement renversant quoique surprenante.  Même si je trouve la fin un peu rapidement balancé, elle porte à réflexion et c’est ce qui me convainc que la dramaturge a réussi son coup.

Jouliks, pour voyous.  Ils sont tous Jouliks.  Ils ont le coeur tendre et l’âme en paix.

Voilà une bonne pièce.

9/10

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE