Charles et Berthin – Théâtre la Rubrique

1 02 2010

Charles et Berthin - Théâtre la Rubrique dans Critiques - Théâtre 28_1263833833

LE THÉÂTRE LA RUBRIQUE PRÉSENTE:

CHARLES ET BERTHIN

Le cœur ou la raison ? En trois temps, à rebours, nous voyons se désagréger, se déployer et naître la relation entre Charles Varlet de la Grange, comédien chez Molière et administrateur méticuleux de sa troupe, et un aventurier téméraire du nom de Berthin Rabussin. Pourquoi choisit-on de mettre son talent et une grande partie de sa vie au service du talent d’un autre quitte à renoncer à une partie de soi-même? Comment deux hommes peuvent-ils s’aimer dans ce siècle des Lumières où il n’y a même pas de nom pour désigner les sentiments et les gestes – punissables de mort – qui les unissent l’un à l’autre.

Commentaires:

D’entrée de jeu, je vous annonce les points, minimes soient-ils, qui m’ont agacés: le vocabulaire ultra-riche datant de l’époque de Molière et les quelques longueurs dans le déroulement de la pièce.  Pour le premier point, on s’habitue très rapidement, ce n’est agaçant qu’au début.  On comprend vite que les mots sont appropriés, mais j’ai l’impression que ça rebute certains spectacteurs.  Pour le deuxième point, il n’y a pas trente-six solutions: faut que ça roule!

Bon, trève de pessimisme et passant aux choses sérieuses! Ça vaut la peine de voir cette représentation d’un portrait de la société au 17e siècle concernant l’homosexualité.  Non seulement les comédiens vous feront vivre une vaste gamme d’émotions, que vous soyez homophobes ou non, que vous soyez hétérosexuels endurcis ou non, l’auteur sait convaincre que l’amour passe par-dessus bien des préjugés et des positions de la société.  Les décors sont efficaces, ils mettent amplement dans l’ambiance de l’époque d’un grand dramaturge et la musique complémente le tout.  La mise en scène à trois volets fait changement et amène le spectacteur à faire découler une envie de connaître le passé et le présent des personnages.  N’empêche que le jeu des acteurs m’a ébloui davantage que les autres aspects. 

Félicitations au Théâtre La Rubrique de Jonquière, dans mon coin de pays, d’avoir réussi à m’émouvoir et d’avoir produit une pièce marquante dans ma courte, mais pas pour longtemps, expérience d’applaudissement dans l’assistance de pièces théâtrales.  Si Charles et Berthin passe par chez-vous, profitez-en et enrichissez votre culture, elle en sera bien heureuse. 

Image de prévisualisation YouTube 

Charles et Berthin – Théâtre La Rubrique 

Un Texte de Stephan Cloutier
Mise en scène de
 Benoît Lagrandeur
Avec
 Émilie Jean, Josée Laporte, Christian Ouellet et Guillaume Ouellet


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE