Un petit pas pour l’homme – Stéphane Dompierre

24 10 2009

Un petit pas pour l'homme - Stéphane Dompierre dans Critiques - Roman 601305-gfUN PETIT PAS POUR L’HOMME

(STÉPHANE DOMPIERRE)

QUÉBEC AMÉRIQUE – ROMAN – 227 PAGES – 12.95$

Résumé:

En laissant sa copine, Daniel pensait se libérer de ses tourments et accéder à un monde sans angoisses, peuplé de jolies filles se disputant sa présence. Cette vie de rêve qu’on imagine être celle des célibataires. Il se retrouve plutôt dans un appartement sans meubles, à regarder la vie passer à travers le hublot qui lui sert de fenêtre. C’est petit, c’est moche, mais « au moins c’est sur le Plateau Mont-Royal », alors tout devrait bien aller. C’est alors que la dégringolade commence. Insomnies, remises en question, buanderies, cafés tièdes, spectacle de danse contemporaine, aucun supplice ne lui sera épargné.À 20 ans, pour Daniel, il n’y avait rien de plus cool que d’être gérant d’une boutique de disques. À 30 ans, c’est autre chose. Sans fric, sans amour, sans projet, Daniel a la désagréable impression de ne pas être adulte, assis sur son banc derrière la caisse enregistreuse à regarder dans le vide. Pour remédier à la situation, il décide d’agir de la façon qu’il connaît le mieux : courir très vite dans tous les sens, sans réfléchir.

Commentaires:

Une délicieuse ironie sur les relations singe-guenon.

Dompierre creuse ici un sujet commun à tous: les relations amoureuses.  Il y met cependant sa sauce piquante qui titillera votre langue de sa formidable saveur épicée.  Que ce soit par le ton sarcastique sur lequel est basé le roman ou par la force des personnages, chaque phrase et chaque paragraphe nous amène à vouloir lire le suivant. 

Il est surprenant de voir dans ce bouquin le ramassis de situations étrangement près de la réalité démontrant ainsi que l’auteur est fin observateur.  Chaque scène se voit agrémenté de commentaires percutants et ironiquement véritables.

Quelques conseils de survie vous garrochera en plein face une réalité qu’on met souvent de côté.  Vous aurez, à la lecture attentive du livre, des sourires niais et des appréhendements vous avouant vaincu.  L’auteur a certainement voulu dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.

Donc, derrière un scénario plutôt bien amené et bien structuré se cache un livre qui se lit au rythme palpitant des phases que traverse Daniel.  Et laissez moi vous dire que ces phases fileront sous vos yeux.

 Ma note: 18.5/20

Liens:

+Québec Amérique

+Les carnets de Morlante (blogue de Stéphane Dompierre)

+Critique Côté Blogue (par Mathieu Fortin)

 L’article est également disponible sur CôtéBlogue.ca


Actions

Informations



Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE