La prochaine fois, ne meurs pas Clair/Obscur

24 07 2009

Ce titre ne peut avoir plus de liens en rapport avec ce billet. Il réunit trois sujets.

Premièrement,

Je viens d’écrire et d’envoyer une micro-nouvelle intitulé La prochaine fois, je t’aurai! à Brèves Littéraires, j’attend leur accusé de réception.

Deuxièmement,

Je viens de terminer la lecture de Ne meurs pas Libellule de Linda Joy Singleton.

nmpl.jpg

RÉSUMÉ: Après avoir été expulsée de l’école et expédiée chez sa grand-mère pour y vivre, Sabine Rose est déterminée à devenir une adolescente normale. C’est pourquoi elle dissimule son don psychique à tous les gens de sa nouvelle école et prétend que les prédictions qu’elle contribue à rédiger pour le journal de l’école sont d’amusantes balivernes.

COMMENTAIRES: C’est un livre jeunesse, entendons-nous là-dessus. Je ne suis pas un fan de ces livres au vocabulaire adapté pour les jeunes et surtout, dans ce cas-ci, aux histoires à peu près inintéressantes. J’ai trouvé ce roman trop long pour le peu de choses qui se passe. Petit point positif, on s’attache quand même aux personnages. Lirai-je le prochain tome? C’est à voir!

MA NOTE: 12.5/20

Et Troisièmement,

J’ai parcouru et lu le fanzine Clair/Obscur no5 Hommage à Patrick Senécal

clairobscur5.jpg

J’ai bien aimé l’expérience d’une première lecture d’une revue littéraire quoique j’ai quelques points négatifs comme:

-L’assemblage est inégal et ne fait vraiment pas professionnel
-Le texte de Clotilde Landais: L’hypertextualité révélatrice d’identité zzzzzzzzzzzz….

Sinon, voici mes notes personnelles pour les fictions:

*Vente avec démonstration (Patrick Senécal) : 18/20
*Inspire-Moi! (Jonathan Reynolds): 16.5/20
*Pince-moi! Oniria (Joël Champetier): 8/20
*En attendant Senécal (Gregor Gordon): 7/20
*La mort au bout des doigts (Mathieu Fortin): 15/20

Pour le texte de G.Gordon, je suis peut-être pas assez ouvert mais je n’ai pas compris le sens. Mais vous pourriez aimer si vous aimez les textes assez étranges qui vous laissent perplexes.

Vous pouvez aussi lire les commentaires de la revue sur le blogue de L’Ermite De Rigaud.

Liens nommé dans ce billet:

+ Brèves Littéraires
+ Revue Clair/Obscur
+ Site officiel de Patrick Senécal
+ Aveugle (Jonathan Reynolds)
+ Biographie de Joël Champetier
+ La peau, le gras et les os (Mathieu Fortin)
+ L’Ermite de Rigaud (Richard Tremblay)


Actions

Informations



4 réponses à “La prochaine fois, ne meurs pas Clair/Obscur”

  1. 24 07 2009
    richard tremblay (21:51:50) :

    Merci du lien, Keven, j’apprécie.

    Le texte de Gregor, c’est affaire de goût. J’ai bien aimé de mon côté.

    Félicitations pour ta future publication dans La petite bibliothèque bleue, revue que je ne connais pas, mais dont je note l’adresse.

  2. 27 07 2009
    KGirard (14:10:06) :

    De rien! Quand un lien est pertinent et utile, ça vaut le coup de l’utiliser!

    Merci pour ma publication, je viens d’écrire au rédact’en chef et il dit que le fanzine s’en vient!

  3. 7 08 2009
    mathieu fortin (07:51:16) :

    Salut Keven

    En fait, Clair/Obscur est un fanzine, donc une revue amateure (dans le sens que les seules personnes qui font du boulot sont des amateurs des littératures de l’imaginaire). Le montage n’est pas professionnel et c’est normal, car ce n’est pas monté par des professionnels (quoique certaines maisons d’édition ne font pas appel à des pro non plus…)

    Pour ce qui est du contenu: le texte de Gregor Gordon est un clin d’oeil à la pièce de théatre absurde « En attendant Godot ». Le texte de Joël Champetier est en réaction aux problèmes de divergences d’opinion entre les scénaristes et les producteurs du film… Le mien est une « suite » à Sur le Seuil, mais qui fait aussi des clins d’oeil à d’autres oeuvres publiées chez Alire (ainsi qu’à des auteurs et regroupements québécois…), mais sans aucune prétention: le but était de raconter une histoire dans le style Senécal mais surtout de s’amuser.

    Ne manque pas le prochain numéro sur les Zombies!

  4. 7 08 2009
    kevengirard (09:56:50) :

    Je tiends à dire que premièrement, j’ai bien bien apprécier en générale ce numéro et qu’il m’incitera surement à commander le prochain.

    Quand je dis que l’assemblage ne fait pas professionnel, c’est que la coupe est très inégale ce qui fait que les pages à l’intérieur débordent de la page couverture… (peut-être était-ce juste le mien; après tout l’erreur est humaine)

    Mais il suffit de corriger ce petit détail et c’est parfait.

Laisser un commentaire




decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE