• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Le chemin des brumes

8122008

Le chemin des brumes dans Critiques - Roman le_chemin_des_brumes_562008_500LE CHEMIN DES BRUMES

Auteur: Jacques Côté

Maison d’édition: Alire

368 pages, 14,95$

Résumé: Juillet 1981…
Pendant que Daniel Duval et son collègue Louis Harel participent aux Jeux mondiaux des policiers à Mexico, Gilles Hébert part en vacances avec ses petits-fils Sébastien, six ans, et Vincent, treize ans. Le vieil homme étrenne sa roulotte et il a la ferme intention de trouver un site enchanteur en pleine nature sauvage. Si les Jeux se terminent bien pour les deux policiers, il n’en va pas de même pour le voyage des campeurs…
De retour au boulot le lundi matin, Duval et son équipe sont affectés à la disparition de la famille Hébert. Duval déteste ces cas – il sait bien que, une fois les vingt-quatre premières heures passées, chaque minute perdue représente un espoir de moins de retrouver des survivants. Or, tout ce qu’il a pour entamer les recherches, c’est une photo de la roulotte… et pas la moindre idée de la destination de Gilles Hébert !
Alors que les enquêteurs tentent par tous les moyens de localiser la roulotte et que la mère se ronge les sangs, le jeune Vincent, lui, vit un cauchemar : perdu au coeur du parc des Laurentides, il doit fuir un désaxé qui le traque comme une bête…

Mise en pages: J’aime beaucoup la mise en page des éditions Alire.  Les caractères sont de bonne grosseur, le livre est format poche, le titre et l’auteur sont toujours écrit en haut de pages… La couverture est intéressante et elle nous rejoint.  Bonne mise en page.

5/5

 Histoire: Quand j’ai vu le résumé du livre pour la première fois, faut que je n’était pas tenté du tout.  Bon, je croyais que ce serait une histoire ennuyante tournant autour d’un flic qui cherche un gamin et blablabla.  Mais au salon du livre du Saguenay, l’auteur était présent et on m’a renseigné à lui puisque, disait-on, il était fantastique.  J’ai suivi les conseils et voilà que je tombe sur une histoire palpitante à la ALIRE.  Je ne pensais pas aimé autant ce genre.  Pourtant, j’ai dévoré toutes les péripities pour me rendre vers la fin que je trouve excellente puisque le méchant perd.  J’ai été agréablement surpris de voir qu’il peut arrriver plus de choses qu’on le croit quand un jeune est perdu en forêt.  J’enlève cependant .1 puisque le livre ne m’a pas accroché au départ.

4.9/5

Décors: Un décor fantastique, une ambiance formidable…quoi de mieux que la tranquilité du Saguenay-Lac-St-Jean et du Parc des Laurentides.  Faut dire que la principale raison d’achat de ce roman, c’est le fait qu’il l’a écrit dans sur mon coin de pays.  Je croyais qu’il allait plus développer mais il a mis l’emphase sur l’histoire ce qui est un peu dommage puisqu’il y a tant a dire davantage que le «champagne rouge d’Elzéar Plourde du Lac-St-Jean» comme on dit dans le livre.  Le décor est donc en gros une forêt, un chantier, rien d’assez caractéristique à la région sinon les noms de places et Val-Jalbert.

4.2/5

Style: Pour ceux qui se demande ce qu’est le style, c’est la façon que l’auteur écrit, qu’il place ses mots, son vocabulaire.  En tout cas…c’est ça pour moi!  Dans le cas de Jacques Côté, c’est un style plutôt intéressant.  On suit bien, on ne se perd pas dans un gâchis de mots, c’est développé et bien écrit.  Un style ou tout le monde peut suivre, peut s’accrocher et absorber.  Rien de mal à dire le concernant.

5/5

 

NOTE FINAL: 18.3/20

91.5%







decobonheur |
diskacc |
la porte ouverte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | IONIS LIGNA
| papillon de nuit
| SUELY BLOT PEINTRE BRESILIENNE